Zoom sur la Confédération Nationale des Junior Entreprises

Logo Junior Entreprises

L’initiation du mouvement 

 La toute première junior entreprise : Junior ESSEC Conseil a été initiée par des étudiants de l’ESSEC en 1967. Par la suite, d’autres Junior Entreprises se sont fondées dans différentes grandes écoles et universités.

La CNJE (Confédération Nationale des Junior Entreprises) à été créée en 1969 par 6 d’entre elles, définissant alors le concept en l’encadrant et en le développant sur le territoire national puis européen dès 1992.

 Elle fonctionne selon le principe d’une association de loi 1901 et est définie par son caractère non lucratif mais encadrant des associations à vocation économique.

Le rôle majeur de cette organisation

La Confédération Nationale des Junior-Entreprises a tout d’abord pour vocation de protéger le statut des 200 structures du Mouvement. 

De plus, son rôle d’accompagnatrice du développement des Junior Entreprises est primordial pour la CNJE, et surtout pour son pôle Intégration, qui est en charge des différentes structures qui intègrent le Mouvement CNJE  et qui démarrent leur activité. 

Son objectif est d’accompagner les différentes structures : Junior-Créations et Junior-Initiatives au cours du passage de la marque Junior-Entreprise. Ensuite, elle continue de soutenir et de participer au développement des Junior-Entreprises mandat après mandat, assurant une formation continue aux nouveaux membres.

La CNJE organe protecteur et régulateur du mouvement

La CNJE organise chaque année (et parfois plusieurs fois par an) des campagnes d’audit afin de vérifier que le mandat en place respecte les règles instaurées et qu’il ne mette pas le mouvement en péril.

Les auditeurs ont avant tout un rôle de conseillers, d’où leur appellation « Auditeurs-Conseil ». Ils sont originellement membres d’une Junior-Entreprise, ou Junior-Entrepreneur, et ont été sélectionnés pour pouvoir travailler pour la Confédération. 

Le suivi des différentes structures se fait majoritairement par l’établissement et le respect d’un Plan de Développement personnalisé pour chaque J.E et par des appels ponctuels entre le pôle Intégration de la CNJE et les Juniors-Entrepreneurs. La Junior-Entreprise peut également solliciter son suiveur (interlocuteur privilégié CNJE) en cas de besoin. 

De plus, une attention particulière est portée sur les jeunes structures, où sont contrôlés tous les standards de qualité (ces derniers étant  adaptés et évolutifs) avec un audit tous les 6 mois, leur permettant de devenir étape après étape, une Junior-Entreprise.

On peut alors dire que le pôle Intégration de la CNJE  fonctionne comme un incubateur au sein même du Mouvement des Junior Entrepreneurs.

Enfin, la CNJE participe également à la promotion et à  l’animation du Mouvement tout au long de l’année ainsi que lors d’évènements officiels tels que les conférences, formations et congrès qu’elle et les J.E organisent régulièrement.

MOMA Junior Conseil Junior Entreprise de Montpellier Management

Article rédigé par Mélodie Boudé, responsable communication de MJC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *